PARUTION PRESSE - LA PROVENCE - LUNDI 08/06/2020

Découvrez l'article de la Provence dédié au projet de création des visières en cliquant ici

« Pendant l'épisode CoVid-19 et son cortège de pénuries de masques et de visières de protection, couturières, makers, fablabs ont, en urgence, et bénévolement pallié le manque.

En phase 2 du déconfinement, les personnels de nombreux secteurs en contact avec le public devront protéger leur visage et maintenir les gestes barrières.

Le fablab de Carpentras a participé à l'effort en fabriquant des visières. Beaucoup ont été données aux soignants, d'autres vendues à prix coutant.

Aujourd'hui, la Gare Numérique reprend son rôle de prototypage, d'accompagnement et de coordination. "Ce tiers lieu n'a pas vocation à fabriquer en grande série, mais ressort du domaine d'une entreprise. Dès le début, nous avons donc travaillé à industrialiser cet objet", indique Pierre Brouard, à la direction de la Gare Numérique.

Une gamme "enfant" pour bientôt

Partant du postulat que la solution alternative de la visière est plus confortable que le masque à supporter pendant de longues heures, Pierre Brouard et le président de la Gare Numérique Roger Jacqmin ont cherché un industriel local en capacité de produire ces visières. "Notre message est de monter que même en territoire rural nous pouvons être compétitifs et que nous devons croire en nos propres compétences".

A Venasque, le projet a intéressé Joseph Guarino, directeur de la société Intek France, spécialisée dans l'injection plastique à façon. La faisabilité technique a été rendue possible grâce aux liens étroits avec l'école des mines d'Alès qui a fourni le moule et le concours de l'entreprise carpentrassienne Chiropo pour la découpe laser des écrans plexis. On a fait le pari d'une production résistante et qualitative à moindre coût (à partir de 3,30  HT l'unité). Les matières premières sont fabriquées en France et pour deux d'entre elles en Vaucluse".

Les premières séries sont disponibles. "Si nécessaire, on peut atteindre 17 000 visières par semaine". Par ailleurs et parce que la demande est là, un moule “enfant” est en cours de fabrication.

Les commandes par cartons de 15, 30 ou 100 visières se font uniquement via le site de e-commerce https://visieres-groupe-sfg.com »

Laisser un commentaire